Portrait /// Sébastien Bozon photographe de presse

Diptyques artistiques d’un épicurien

Mulhousien d’adoption, mais Parisien de naissance, le photographe de presse Sébastien Bozon expose encore cette semaine une série de diptyques à la « Vitrine » de Mulhouse. L’occasion de découvrir un artiste au parcours atypique qui alimente régulièrement nos éditions notamment dans la rubrique sportive…

Est-il tombé dans un bain de révélateur ou pire de fixateur ? Difficile à dire. En tous les cas Sébastien Bozon, du haut de ses 35 printemps avoue avoir toujours eu ce rapport très particulier à la photo… photo dont il a fait son métier après ses études aux Beaux-Arts à Mulhouse.

« J’ai démarré dans un laboratoire avant de prendre un boîtier en main »

C’est par hasard qu’il a embrassé la carrière de photographe de presse. « J’avais décroché un travail de laborantin à l’agence de DNA de Mulhouse. Ca m’a conduit à travailler à la rédaction en tant que correspondant essentiellement sur la locale et aux sports », raconte le photographe.

Les rencontres mais aussi son propre parcours lui ont forgé son style.

« J’ai eu la chance de travailler avec des professionnels qui m’ont apporté leur regard sur mon travail. Les six années aux Beaux-Arts ont aussi aiguisé mon approche de la prise de vue, du cadrage. J’ai longtemps pris des photos pour moi en soirée comme au Noumatrouff… Je faisais un travail très graphique. De là m’est venue cette envie de montrer ces clichés et de les associer par deux, je trouvais que cela fonctionnait assez bien. Les deux images mises côte à côte font émerger une troisième piste de lecture et donne ainsi une autre approche de l’image d’origine », raconte-t-il.

Chaque photo a sa propre histoire

Depuis 12 ans maintenant il parcourt la région. Depuis six ans, il travaille essentiellement pour l’AFP, l’Agence France presse. Il collecte des milliers de photos avec une conviction : « Ce n’est pas la peine d’aller au bout du monde pour faire du beau sujet ». Pour cette exposition, il a fait un choix d’une vingtaine de clichés, pris dans la région et mis en duo. « Des diptyques (96 x 32,5 cm) qui ne répondent à aucune règle en particulier ou alors juste à mon envie. Certains sont narratifs, d’autres figuratifs. Chaque photo a sa propre histoire à raconter et l’association des deux raconte autre chose ».

Si Sébastien Bozon vit de son métier, de sa passion, il est lucide et sait qu’il fait partie des quelques privilégiés pouvant vivre de ce choix. « Cela fait douze ans que je tisse un réseau. J’ai jusqu’à dix employeurs (Le Parisien, Le Matin, Le Monde, le Moniteur, Le Parlement…). Mais il ne faut pas se voiler la face, c’est un métier en pleine mutation tout comme la PQR (presse quotidienne régionale) ».

Exposition photo de Sébastien Bozon à la Vitrine, 53 avenue Kennedy à Mulhouse. Ouvert du mardi au samedi de 11 h à 19 h ( ✆ 0 389 331 111). Entrée libre.

Alain Cheval

bozon-dna-020513.png

Le photographe mulhousien Sébastien Bozon expose une partie de son travail à la Vitrine. Photo DNA – A.C

(article paru dans les DNA le 02/05/2013 • www.dna.fr)