• Une terrasse l’été, un bar embué l’hiver, tu vas où les yeux fermés ?

Les terrasses de la place de la Réunion, sans préférence, juste pour un moment ensoleillé ! Une place qui manque peut être un peu de verdure cela dit. Le bar où je vais les yeux fermés c’est le Gambrinus, qui allie amitiés, convivialité, mixité avec une qualité d’accueil et musicale. J’ajouterai l’Aventure, pour ses concerts réguliers, de qualité et surprenants.

• Ton plat préféré et dans quel restaurant ?

Je n’ai pas vraiment de plat préféré et j’aime découvrir des plats et des cuisines d’origines variées. Je choisis d’aller soutenir l’ouverture du nouveau restaurant convivial Hoto en face de la caserne Lefebvre, comme je passe un moment de qualité à La table de Michèle, rue de Metz.

• Météo, Bêtes de scène, Festival auto, Scènes de rue, Fête de l’oignon… tu vas où, t’évites quoi ?

Avant tout, je mettrais en avant La Vitrine, boutique des créateurs & créatures, projet Old school dans lequel je m’investis depuis sa création. La pétanque électro, Scène de rue, les Jeudis du parc, Météo…

• Si tu étais le maire de Mulhouse, tu changerais quoi pour faire bouger la ville ?

Je n’ai aucune envie d’être le maire de Mulhouse. Mais je pense que pour faire bouger la ville, il faut bouger soi-même ! Par mon investissement associatif et artistique, je contribue à la dynamisation de Mulhouse et à sa diversité de projets artistiques et culturels. Quand je vois tous les commerces fermés dans le centre-ville, je me dis qu’il y a un potentiel de surfaces d’expressions artistiques qui pourraient faire l’objet de cartes blanches à la création locale qui est nombreuse à Mulhouse…

(interview parue dans le quotidien régional L'Alsace le 3 octobre 2013 • www.lalsace.fr)

Capture_d_e_cran_2013-10-03_a__17.20.37.png
Muriel Hasse-Collin, designer • atelierdartmobile.free.frwww.lalsace.fr